LES MEILLEURS SPECTACLES DU FESTIVAL, LE BOUCHE À OREILLE

Les Fils de la terre : un récit fort et saisissant

16 juillet 2017, Dans: Meilleur Avignon 2017
1

Élise Noiraud et sa troupe nous saisissent dès le début de ce spectacle à part, de ce documentaire théâtral puissant et sombre. Pas un instant, on ne décroche. Une tragédie contemporaine, qui n’est pas sans moments lumineux ou drôles, qui parle d’un monde qui met l’homme moderne face à ses contradictions.

Par Emmanuel Bouclon – Sébastien a hérité de la ferme familiale, où vivent encore ses parents. Il tente de tenir le choc face aux prêts, aux juges, à son père acariâtre… Sébastien vit en ville, à Figeac : là-bas la tentation d’une vie plus douce, moins éreintante s’immisce en contrepoint de la ferme qui semble peu à peu le symbole d’un monde perdu, d’un navire à la dérive.

Sébastien se retrouve en porte-à-faux entre les deux univers, les nœuds se forment, la tension devient insupportable et tout explose…

Fondée sur un documentaire, Les Fils de la terre captive immédiatement avec une écriture presque cinématographique.

 

Les épisodes de cette tragédie prennent vie à différents endroits du plateau et où on est convié presque comme un ami. C’est d’ailleurs un ami de Sébastien et de sa famille qui tisse le récit : un reportage sur une famille d’agriculteur, une situation particulière mais qui dit quelque chose d’un univers au bord de l’extinction, oublié de ceux qu’il nourrit.

Aller voir Les Fils de la terre, c’est bien sûr assister à une pièce de théâtre sur le monde agricole, ce qui est en soi déjà rare et intéressant mais ce n’est heureusement pas que ça. On est invité à une tragédie sur la transmission impossible dans notre monde qui change très vite, à cette confrontation intemporelle entre devoir et affirmation de soi, entre bien-être individuel et la poursuite d’une histoire collective. Au final, ce sont les définitions du courage et du bonheur qui sont interrogées dans ce spectacle. Questions auxquelles il ne répond pas mais pour lesquelles il ouvre le champ des possibles.

Les acteurs sont d’une justesse étonnante.

 

Leur jeu, dans leur rôle principal, est presque naturaliste : ils sont devant nous yeux mère, père, fils et femme d’agriculteurs. Ce récit très réaliste, très fort mais rude, est heureusement entrecoupé de scènes – avec les mêmes comédiens – plus joyeuses, drôles, comme des interludes.

NOTRE AVISLes Fils de la Terre est un spectacle qui ne laisse pas indemne. On est happé littéralement par le drame de Sébastien : les larmes viennent à l’œil. Il y a quelque chose d’essentiel à entendre sur notre société, sur ceux que nous oublions dans nos campagnes, sur une histoire qui tremble.

 

Les Fils de la terre, par la cie Arbre, Meilleurs spectacles Festival Avignon off, du 07 au 30 juillet 2017 (relâches les 12, 19 et 26 juillet), à 18h50, au théâtre des Lucioles.

Soyez le premier à laisser un commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE