LES MEILLEURS SPECTACLES DU FESTIVAL, LE BOUCHE À OREILLE

Bilan Avignon off 16, notre TOP 15

8 août 2016, Dans: Meilleurs spectacles 2016
0

C’est fini ! Encore une fois, nous avons été remués, attendris, éblouis… Plus d’une centaine de spectacles ont été vus par 4 acolytes : Daniel, Manu, Sandra et Céline.

Nous avons chacun notre sensibilité mais nous avons mis en commun nos coups de coeur, parmi les meilleurs spectacles vus pendant ce festival d’Avignon cru 2016.

Un seul bémol: beaucoup trop de « seul en scène » durant ce festival qui témoignent sans doute des difficultés économiques que rencontrent les compagnies.

Nous avons écrit en toute autonomie, et l’on espère vous retrouver l’année prochaine pour vous dénicher encore les meilleurs spectacles du festival d’Avignon off. Merci pour votre fidélité ! Vous êtes de plus en plus nombreux 😉

Ils ne sont pas classés dans l’ordre de préférence.

Mon amour fou, Artéphile. Témoignage d’une vie partagée avec un bipolaire. Un des meilleurs « seul en scène » vus.

Parlons d’autre chose, Le nouveau Ring, une pièce sur l’adolescence. Superbe travail choral.

Tous contre tous, théâtre des Halles. Un texte qui parle des réfugiés, avec un groupe de Coréens. Idem, superbe travail collectif.

Mange tes ronces (pour enfants), Théâtre des Doms. Tellement de poésie et d’humour dans ce spectacle avec des figurines. On est embarqués !

Liebman Renégat, la Manufacture, ou comment raconter l’histoire de sa famille juive pro-palestinienne de gauche, en étant captivant, avec une pointe d’humour.

Amour Swing et Beauté, le Tremplin, quatuor féminin tellement swing que Daniel, charmé, les écoute encore en boucle.

Le soliloque de Grimm, Théâtre des Amants, qui raconte la vie d’un SDF. Pure merveille de franchise. Dur, réel, émouvant non sans humour. La pièce qui a fait pleurer Daniel.

Arnaud Maillard, seul dans sa tête… Théâtre des Corps Saints, pour son humour tendre, ses gags, son message de tolérance, son clin d’œil à l’enfance.

Quel petit vélo, Hauts plateaux, 3 comédiens époustouflants et drôles, d’après Pérec.

Sweet home sans états d’âme, Villeneuve en scène, un spectacle cruellement drôle, avec objets bizarres. Une tatie Danielle attachante.

Going Home, Théâtre des Doms, l’errance d’un Africain adopté par un couple d’Autrichiens.

La petite casserole d’Anatole (pour enfants), Théâtre des Béliers, théâtre de marionnettes, de la poésie de la douceur, c’est beau…

Ma class Hip Hop, Théâtre des Béliers, un spectacle de danse explosif.

Domino, compact, Théâtre des Béliers, un spectacle de danse Hip Hop. Une vraie réussite !

Les fabuleuses aventures de Bérangère Bergault, Atypic Théâtre, une quête de bonheur très surprenante et pleine d’humour.

 

    • Deloche
    • 12 août 2016
    Répondre

    Et vous oubliez à mon avis les meilleurs : la pensée avec Olivier Werner, papercut de Yael rasooly, et le cent vingt journées de sodome, d’une intelligence rare et d’une grande invention scénique.
    Au j.oubliais Tina la crise

LAISSER UN COMMENTAIRE