LES MEILLEURS SPECTACLES DU FESTIVAL, LE BOUCHE À OREILLE

2 bras, 2 jambes, et un tour du monde à pied

21 juillet 2016, Dans: Meilleurs spectacles 2016
0

A 50 ans, Françoise Dasque réchappe d’un accident de moto et s’émerveille d’avoir deux bras, deux jambes. Avec 2 bras, 2 jambes, elle peut faire le tour du monde, du moins aller jusqu’en Chine.

Par Sandra Bernard – Un tour du monde à pied. Pourquoi ? La question, elle ne se la pose pas tant que ça. Elle avance, pas à pas, sans penser à la destination finale mais au prochain village, à la prochaine vallée, à la prochaine frontière et à chaque fois qu’elle en passe une, elle sort son passeport, agrémenté du visa qu’il faut parfois obtenir de haute lutte, sourit au douanier et pose sa question rituelle: « comment dit-on bonjour, au revoir et merci dans votre pays ? ». En arménien, ce n’est pas si évident !

Françoise est indéniablement douée pour les langues, douée pour les rencontres, mais aussi pour l’orientation, la débrouillardise, l’autodéfense. Elle prétendrait que nous sommes tous capables de trouver de telles ressources en nous.

Seule en scène, elle nous entraîne dans un voyage d’une heure et demie. Ne vous attendez pas à une séance diapo compassée: du périple de vingt mois, elle retient surtout les rencontres et se concentre sur l’Asie, de l’Anatolie au Japon.

C’est le monde à l’envers ? Mais peut-être est-ce le vrai monde.

 

Une femme seule suscite de la curiosité, de la convoitise ou de l’effroi. « Les Italiens avaient peur de moi, les Turcs ont eu peur pour moi ». La gentillesse infinie des personnes rencontrées lui font comprendre que parfois l’ultime générosité consiste à accepter de bonne grâce l’hospitalité et les cadeaux qu’on nous fait. La Géorgienne lui donne son meilleur lit, le Thaïlandais se prive pour lui offrir son dîner, l’Iranien se plie en quatre pour lui faire obtenir son visa. C’est le monde à l’envers…

Françoise partage les émotions ressenties lors de son voyage. Nous sommes avec elle dans la voiture toute bricolée du Turc patibulaire, pas tranquille car « c’est très long cinq minutes quand on ne sait pas où on va », avec elle en Inde dans les toilettes du train archi-bondé qui ne s’arrête plus aux gares pour éviter l’émeute que provoquerait l’ouverture des portières, avec elle encore quand elle a failli se faire battre sur une route laotienne…

MON AVIS. Ce spectacle m’a fait beaucoup rire et pleurer un peu. Merci Françoise de remuer l’envie d’ailleurs et de découverte des autres qui vivote en chacun de nous. À voir pour voyager sur une chaise !

2 bras, 2 jambes, festival Avignon off, Maison IV de Chiffre, tous les jours à 19h15. Relâches les 20 et 27 juillet. www.2bras2jambes.fr

Soyez le premier à laisser un commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE