LES MEILLEURS SPECTACLES DU FESTIVAL, LE BOUCHE À OREILLE

Elle(s) : c’est un coup de coeur !

9 juillet 2015, Dans: Meilleurs spectacles 2015
4

C’est quoi être une femme aujourd’hui ? J’écoute Jessica Fanhan, et je me réjouis de tous les stéréotypes qu’elle pointe, qu’elle fait éclater en miettes et qui nous font rire.


Elle(s) avignon off 2015 theatre des doms

Elle joue toutes les elles pour tenter de démonter tous les clichés. Elle s’interroge. « C’est quoi le féminin de misogyne? »

Par Céline Balloy – Femme d’affaire qui porte la culotte du mari, femme de ménage dans un hôtel de luxe fréquenté par des hommes politiques polissons, actrice porno, mère fatiguée, femme quittée, petite fille,… que de portraits dans toutes ces femmes; autant de « elles » qu’il va falloir assumer. Stop ! On sort des clichés et on se dit qu’être une femme aujourd’hui, c’est d’abord s’assumer pleinement, vivre pleinement.

Elle(s) avignon off 2015 theatre des doms

Accompagnées en live à la guitare, les deux comédiennes ont une énergie rock’n roll sur le plateau. Le diable au corps.

Les gros mots par exemple. Ce n’est pas réservé qu’aux hommes. « Je suis mère de famille et j’ai une envie irrésistible de dire des gros mots: bite, couille… ». L’envie d’être une autre. « Les actrices porno m’ont toujours fascinée (…) et oui j’ai un sexe toy dans mon sac, au cas où. Vous voulez le voir ? » Et hop ! Un gros machin rose posé par terre. Sans complexe.

Elle(s) sont tous les personnages : pudiques, baisantes, dominantes, vicieuses, père de famille…

 

Accompagnées en live par la guitare et quelques reprises rocks hyper bien, les deux femmes qui incarnent la mère et la fille évoluent sur le plateau et nous communiquent leur interrogation, leur rage et l’envie de dépelotonner les stéréotypes des femmes; et c’est le défilé de tous les portraits : tristes-divines-pures-chastes-amoureuses-emmerdeuses-heureuses-malheureuses-putes-angéliques-sexy-moches-jeunes-grosses-mères-reproductrices-une fois, deux fois, trois fois…

De toute façon être une femme c’est compliqué

 

De toute façon, être une femme ça ne va jamais. « Tu mets un pantalon, on te traite de pute; tu mets une jupe, on te traite de pute ». Et c’est le combat quotidien.

Puisque qu’il est difficile d’être une femme, pas question de s’enfermer dans un seul rôle. Je suis femme donc je jouerai tous les rôles: de la petite fille à la femme fric. Une guerrière, ce serait bien aussi.

On est sous le charme de Jessica. « On m’a dit que j’étais une fille, alors j’ai fait la fille »

 

On craque véritablement devant la jeune Jessica Fanhan qui incarne toutes ces elle(s), à la fois délurée et faussement naïve qui pose les questions qui dérangent et qui menace sa mère si elle lui refuse de répondre: « ça va me coûter une blinde en psychothérapie ! ». Mais alors, pourquoi on se marie ? « Le mariage est le système d’organisation le plus ancien. Même les homos aujourd’hui veulent se marier. »

MON AVIS: C’est hyper bien écrit et joué. On est pendu aux lèvres de Jessica qui incarne toutes ces elles(s) avec affection. Elle est vive, belle, drôle… Il y a du coeur dans ce projet; on le sent battre !

Elle(s), 11h, Théâtre des Doms, 04 90 14 07 99

    • jade
    • 9 juillet 2015
    Répondre

    je partage votre enthousiasme mais il y a erreur sur la photo quand on veut partager sorry

      • Céline Balloy
      • 10 juillet 2015
      Répondre

      Bizar… Je ne vois pas le pb.

LAISSER UN COMMENTAIRE