LES MEILLEURS SPECTACLES DU FESTIVAL, LE BOUCHE À OREILLE

Coup de coeur : Julien Cottereau, un mime d’or

0

Il incarne un petit personnage attachant et plein de poésie. Entre le mime, le clown, le théâtre et des bruitages incroyables, une très belle prestation. Crédit Julien Cottereau.

Sur le plateau nu, le comédien est seul. Il n’a besoin que de lui-même et de son géni pour nous raconter son histoire, l’histoire sans parole d’un petit garçon qui a des cheveux roux et un chapeau de lutin en feutrine vert. Tout droit sorti d’un conte, il se tient devant nous et nous emmène dans son univers. Un univers fait de féérie ou se cache quelquepart un féroce dragon qu’on ne verra jamais mais que l’on entend beaucoup ronfler.

« C’est quand même pas un dragon qui va me faire peur », donne-t-il l’impression de dire. Avec beaucoup d’humour, et d’incroyables bruitages, le personnage devient pendant 1h20 notre héros de la soirée. On l’aime tellement ce bonhomme qui dit tant de choses avec ses yeux, son corps, sa voix, sans jamais avoir besoin d’un mot pour l’exprimer. Au final, tout parle chez ce petit d’homme, amoureux des premiers beaux yeux qu’il croise dans le public.

Emotions sans parole

« Vient faire une partie de ballon », fait-il comprendre à un petit garçon au 1er rang, qui comme lui, renvoye avec conviction une balle imaginaire que nous distinguons parfaitement.

Dans la salle, les rires claquent. On a des yeux écarquillés devant ce spectacle à la fois comique et poétique, rêveur et réaliste. On suit le fil de l’histoire dans les moindres faits et gestes du personnage en lutte contre le monstre. La magie a parfaitement bien opéré.

Le charme s’est rompu lorsque que le lutin d’1m80 et des poussières a enlevé son chapeau pour nous remercier d’être venu. La fantaisie s’est éteinte laissant heureusement entrevoir dans chacun de nous un fragment de notre enfance, du temps où l’on s’inventait un lit flottant au milieu d’une mer déchaînée infestée de féroces crocodiles.

C’est assurément un très bon moment à partager avec l’artiste. Courrez-y, il le mérite.

Imagine toi avec Julien Cottereau, Molière 2007, au Buffon théâtre, 21h45, 04 90 27 36 89, tarif: 10/15€

LAISSER UN COMMENTAIRE